Tant que votre enfant porte des couches, il y a un risque qu’il souffre un jour d’érythème fessier ou de dermatite fessière. Rassurez-vous, il n'y a vraiment pas de quoi s'inquiéter. Examinons ensemble ce à quoi vous pouvez vous attendre selon l'âge de votre petit et comment y faire face.

Quelles sont les causes de l'érythème fessier et de l'eczéma de votre bébé ?

Nouveau-né (0 – 3 mois)

La principale raison pour laquelle les nouveau-nés de cet âge présentent un érythème fessier ou une dermatite fessière est qu'ils portent une couche presque 24 heures sur 24. Leur peau est encore particulièrement sensible et vulnérable. De plus, les parents d'un premier bébé ne sentent souvent pas encore bien quand vient le temps de changer la couche de leur petit. Et cela peut donc parfois mener à des fesses rouges.

Il est également préférable d'éviter de donner un bain quotidien à votre bébé à ce stade de sa vie. Comme les plis de la peau dans la zone de la couche ne sont pas assez secs, le risque d'érythème fessier est plus élevé dans ces zones sensibles.

Bébé en pleine croissance (3 - 6 mois)

Votre bébé grandit beaucoup durant cette période. C’est pourquoi ses couches peuvent parfois être un peu trop serrées, ce qui provoque des frictions et des irritations sur les bords. Si vous ne comprenez pas immédiatement pourquoi votre bébé a un érythème fessier, essayez simplement des couches d’une taille plus grande. Si les couches sont trop serrées, l'urine et les selles sont pressées contre la peau délicate du bébé. Vous en devinez déjà le résultat : un érythème fessier.

Bébé actif (6 – 9 mois)

Le régime alimentaire de votre bébé va changer radicalement pendant cette période. Il n'est donc pas nécessaire de chercher bien loin pour trouver la cause de l'érythème fessier à cet âge. Parfois, certains composés irritants du régime alimentaire de la mère sont transmis au bébé par l'allaitement. Lorsque votre bébé passe du lait maternel au biberon ou du biberon à l'alimentation solide, vous en voyez généralement les effets dans la couche. Certains types d'aliments, tels que les agrumes ou les tomates, peuvent facilement provoquer des érythèmes fessiers parce qu'ils contiennent des acides. Il est donc préférable de les éviter pendant un certain temps.

Bébé curieux (9 -12 mois)

Au fur et à mesure que votre enfant évolue vers la première année de sa vie, il veut découvrir de plus en plus de nouvelles choses. En tant que parent, c'est agréable de voir que votre petit veut aussi goûter à table ce que maman et papa aiment tant. Il s’agit un peu d'expérimentation, mais en général il est recommandé de faire attention aux aliments comme le chou et l'oignon, les haricots et les acides présents dans les fruits comme les agrumes et les kiwis. Et bien sûr, il est préférable de laisser les épices de côté pendant un certain temps. Vous éviterez peut-être ainsi à votre enfant un érythème fessier.

Les couches ont été mises de côté, mais votre enfant souffre d’érythème fessier ? 

Votre enfant n'a pas porté de couches depuis un certain temps et vous remarquez encore des rougeurs sur ses fesses ? Il se peut alors qu’il ait contracté une infection fongique. Ne vous inquiétez pas : elle est facile à traiter avec une pommade antifongique prescrite par votre médecin. Combinée à une pommade au zinc, la peau de votre petit est ainsi bien protégée contre les irritations cutanées et l'érythème fessier.

Vous remarquez des plaques sèches et squameuses sur les fesses de votre enfant ? Dans ce cas, il souffre sans doute d'eczéma. Assurez-vous alors de vérifier dans le creux des genoux et des coudes, car vous pourriez aussi y voir des zones sèches. Une visite chez votre pédiatre vous aidera à traiter ce désagrément.