Apprentissage de la propreté. Les doigts dans le nez pour certains, un enfer pour d'autres. Impossible de savoir à l'avance comment se déroulera l'apprentissage de la propreté pour votre enfant. Mais avec ces conseils, vous serez préparée à chaque scénario. 

Quand mon enfant sera-t-il propre ? 

Chaque enfant apprend la propreté à son rythme. Si certains enfants sont propres dès l'âge de deux ans, d'autres ne disent adieu aux langes qu'une semaine avant leur quatrième anniversaire. Malheureusement, il n'existe pas de solution universelle, mais quelques petits trucs peuvent faciliter l'apprentissage de la propreté. 

  1. Petit pot au milieu de la pièce
    Placez le petit pot au milieu de la pièce. Plus votre enfant entrera en contact avec lui, plus il y aura de chances qu'il veuille l'utiliser. Laissez-le découvrir le petit pot par lui-même. Bien souvent, il jouera d'abord à s'asseoir dessus tout habillé.
  2. Commencez en été
    Essayez de commencer l'apprentissage de la propreté en été. Vous pourrez alors laisser votre enfant se promener les fesses à l'air. Lorsqu'il sentira le pipi ou le caca couler le long de ses jambes, il y aura de fortes chances qu'il prenne place sur le petit pot la fois suivante.
  3. Petit pot vs grand pot
    Votre enfant s'intéresse déjà au grand pot avant même que vous lui ayez présenté le petit ? Apprenez-lui à l'utiliser à l'aide d'un réducteur. Ce sera déjà une étape de gagnée ! Les choses vont alors souvent plus vite.
  4. Récompense
    Votre enfant n'en a que faire de la propreté ? Essayez de le stimuler en lisant ensemble des livres sur le sujet ou instaurez un système de récompense. Par exemple, convenez qu'il aura une gommette chaque fois qu'il ira sur le pot. Toutes les cinq gommettes (ou plus), vous pourrez lui offrir une récompense. Pensez par exemple à une journée au zoo, à son repas préféré ou à un petit cadeau.
  5. Ne le forcez pas
    Un enfant qui s'oppose n'est pas prêt pour l'apprentissage de la propreté. Si vous le forcez, il y aura de fortes chances que cela prenne encore plus de temps, malheureusement.
  6. Chaque chose en son temps
    Pipi et caca vont rarement de pair. Beaucoup d'enfants apprennent d'abord à faire pipi sur le petit ou le grand pot, puis seulement caca après un certain temps. Il en va de même pour le jour et la nuit. Concentrez-vous d'abord sur la propreté en journée et si cela se passe bien pendant un certain temps, vous pouvez l'essayer la nuit. Veuillez noter, cependant, que vous n'êtes pas à l'abri d'un petit accident. Prévoyez donc un protège-matelas ou glissez une alèse molletonnée sous le drap-housse. Et bien sûr, une pile de draps-housses peut s'avérer très utile la nuit...
  7. Tenez toujours compte des accidents
    Votre enfant est-il déjà (partiellement) propre ? Super ! Mais gardez en tête qu'un accident reste possible au début. Par conséquent, emportez toujours des vêtements de rechange lorsque votre enfant quitte la maison sans lange.
  8. Rappelez à votre enfant d'aller aux toilettes
    Demandez régulièrement à votre enfant s'il doit aller aux toilettes. Cela peut surtout être utile lors d'un trajet en voiture ou d'un anniversaire.
  9. Encouragez-le
    Quand il a fait ses besoins sur le petit ou le grand pot, félicitez-le et dites-lui que vous êtes fier de lui. Il y a de fortes chances qu'il y prenne goût.
  10. Laissez-lui le temps
    L'apprentissage de la propreté est un parcours semé d'embûches. Un pantalon ou un matelas mouillé est bien sûr ennuyeux, surtout au milieu de la nuit, mais s'énerver est souvent contre-productif. Parlez du petit accident et de la façon dont les choses pourraient être améliorées la prochaine fois.

    La patience est la "mère" de toutes les vertus. Bonne chance !