Votre bébé a-t-il un érythème fessier ou une mycose ? Ces deux maux sont très similaires, et vont même parfois de pair. Pourtant, ils doivent être traités différemment. Découvrez ce dont souffre votre bébé et comment vous pouvez l’aider.

Érythème fessier ou mycose : de quoi souffre votre bébé ?

L'érythème fessier et les mycoses se développent au sein d’un environnement humide, comme les fesses mouillées d'un bébé. Alors que l'érythème fessier est causé par des substances provenant de l'urine et des selles qui irritent la peau du bébé, une infection fongique est due à des champignons qui sont naturellement présents sur la peau. Si les fesses de votre bébé ont été mouillées pendant longtemps ou si la peau présente des plaies ouvertes, une mycose peut commencer à se développer et entrainer des démangeaisons ou des desquamations.

L'érythème fessier se reconnait aux plaques rouges, aux cloques ou aux plaies sur la peau sous la couche. Si les cloques contiennent également du pus blanc ou si vous voyez une squame autour des plaques, il y a de fortes chances que votre bébé ait une infection fongique.

Comment traiter la mycose de votre bébé ?

Une mycose située sur les fesses d'un bébé est facile à traiter avec une pommade antifongique. Si votre bébé a une infection fongique, il est préférable de consulter votre médecin : il vous recommandera une pommade adaptée. Vous pouvez combiner une pommade antifongique avec une pommade au zinc  qui protège la peau de l'érythème fessier. Après tout, il est possible que les deux infections se produisent en même temps. La couche supplémentaire de pommade au zinc crée une barrière sur la peau qui réduit le risque d'irritation.

Prévenir les mycoses de bébé

Si vous voulez prévenir la formation de mycoses sur les fesses de bébé, il est important d'utiliser les bons produits de soin pour peau sensible. De plus, gardez la peau sèche le talc  peut aider à absorber l'excès d'humidité) et laissez votre bébé de temps en temps les fesses nues, ce qui permet à la peau de sécher à l'air libre. En outre, veillez à changer régulièrement votre bébé : mieux vaut trop que pas assez. Vous évitez ainsi également que votre bébé n'attrape un érythème fessier, ce qui peut entrainer une infection fongique.